Cash in Time est un service proposé par le Crédit Agricole qui permet aux entreprises de financer leurs factures moyennant une commission. Cela leur permet de mieux gérer leur trésorerie quand les clients paient avec plusieurs mois de retard. Plus de 1.000 entreprises clientes ont déjà fait appel au service édité par le Crédit Agricole.

Aujourd’hui, on retrouve de nombreux services sur internet qui permettent aux entreprises de faire financer leurs créances. Pour autant, il est parfois compliqué d’obtenir une avance en raison des conditions imposées par les différentes plateformes pour s’assurer que l’argent arrivera bien sur le compte. Chez Crédit Agricole, ce sont près de 80% de toutes les demandes de financement de créances qui ont été approuvées. Le service Cash in Time permet à toutes les sociétés françaises, peu importe leur taille, de faire une demande de ce type.

3,5% du montant TTC de la facture, sans garantie supplémentaire

Crédit Agricole offre ce service moyennant une commission tout à fait raisonnable de 3,5% du montant TTC de la facture; et sans garantie complémentaire. L’argent est alors versé dans un délai de 24 heures sur le compte de l’entreprise pour l’aider dans ses besoins de trésorerie. Aujourd’hui, ce sont pas moins de 1.000 entreprises qui ont sollicité le service Cash in Time pour bénéficier de ce financement de dettes. A noter que Cash in Time permet aussi d’obtenir des garanties sur l’insolvabilité de ses clients, ainsi que des aides au recouvrement de factures. Pour accompagner tous les clients professionnels, le Crédit Agricole a mis en place une équipe de conseillers spécialisés qui sauront répondre à toutes les demandes et aiguiller le client dans ses démarches.

Toute ces démarches pour l’affacturage peuvent directement être réalisées en ligne, ce qui facilite largement le processus. Le client peut demander le financement de plusieurs factures en même temps, et le temps de réponse est toujours le même : 24 heures maximum. Une interface permet ensuite de visualiser toutes les factures en cours de manière très simple.

Source : NPIDF

Catégories : Actualités