Revolut est l’une de ces jeunes pousses qui est constamment dans l’innovation. Après avoir récemment intégré l’achat de devises électroniques à son offre de services financiers, voilà qu’elle annonce une carte bancaire virtuelle jetable. Cette dernière permet aux clients d’avoir un numéro de carte unique pour chaque transaction réalisée en ligne. Ainsi, les pirates ne pourront pas intercepter les données et les réutiliser par la suite.

Si les paiements en ligne ne cessent de croître, la fraude en ligne est un vrai fléau. Et c’est pour cette raison que la fintech britannique Revolut vient d’annoncer un produit unique en son genre, qui permet de sécuriser les achats sur internet. En l’occurrence, les clients peuvent retrouver sur leur application mobile un code de carte bancaire qui peut être utilisé une seule fois avant d’expirer.

C’est un moyen de sécuriser son achat. Par la suite, ces coordonnées ne pourront pas être réutilisées, ce qui évite un piratage ultérieur. Par exemple, si un utilisateur décide d’acheter un matelas en ligne (en utilisant de comparateur de matelas sur matelas.co par exemple), il devra se connecter à son application, trouver le code de carte unique et l’entrer au moment de la transaction. Dès lors que celle-ci est passée, le code expirera automatiquement.

Revolut offre la carte dans son compte Premium

Cette fonctionnalité nouvelle s’intègre dans le compte Premium chez Revolut, parmi de nombreuses autres. Elle va cependant apporter une vraie valeur à ce compte qui est facturé 6,99£ par mois. Pour rappel, Revolut offre également un compte bancaire de base qui est gratuit, et qui permet de gérer jusqu’à 3 devises (euro, dollar et sterling) en toute simplicité. Si les transferts de change sont gratuits, les retraits sont gratuits seulement jusqu’à 200 euros par mois. Le compte Premium permet d’avoir des retraits jusqu’à 400 euros par mois gratuitement.

Avec plus d’un million de clients chez Revolut, et une levée de fonds de 66 millions de dollars en juillet dernier, la société a véritablement réussi à séduire un grand public. Elle ne vient pas directement concurrencer les banques puisque son offre est destinée à une clientèle qui a un réel besoin sur les changes et devises. Elle vient donc plutôt s’inscrire comme un complément à une offre bancaire traditionnelle. Elle n’est ainsi pas vraiment comme un N26 qui cherche à faire de son compte bancaire un compte principal.

Catégories : Actualités