La fintech européenne a le vent en poupe. Après Transferwise et N26, c’est maintenant au tour de la britannique Revolut de boucler un méga tour de table de 250 millions de dollars. Après avoir levé 66 millions de dollars en octobre dernier, le spécialiste des paiements internationaux se donne les moyens de s’étendre sur trois nouveaux continents. Sa valorisation atteint désormais 1,7 milliard de dollars, soit légèrement plus que sa rivale Transferwise.

Une révolution dans la fintech

Revolut s’impose comme une véritable révolution : si elle se présentait à l’origine comme une application mobile et une carte de paiement permettant de payer dans des dizaines de devises sans aucun frais de change, elle a désormais diversifié ses services avec une solution d’achat de crypto-monnaies, un système d’économie baptisé Vault, ou encore une carte bancaire virtuelle jetable. Il y a quelques mois, Revolut a également déposé une demande d’agrément bancaire auprès de la BCE afin de pouvoir agir comme une véritable banque.

Alors qu’elle vient d’atteindre 2 millions de clients en Europe, et déjà plusieurs centaines de milliers en France, la jeune pousse compte désormais s’étendre sur ce nouveaux continents. A la fin de l’année 2017, elle avait annoncé l’ouverture d’un bureau à New York afin de partir à la conquête du marché américain. Le Royaume-Uni est également en ligne de mire à l’horizon mi-2018, et l’Asie pourrait bien devenir le nouvel eldorado de la société britannique.

Succession de levées de fonds chez Revolut

Alors que Revolut a déjà bouclé une levée de fonds de 66M$ en octobre 2017, voilà qu’elle lève une nouvelle fois de l’argent – 250M$ – grâce au soutien du fonds russe DST Global. La société a franchi une étape importante entre ces deux tours de table puisqu’elle est enfin devenue rentable en fin d’année. Les dirigeants de la fintech soulignent cependant qu’elle devrait à nouveau passer dans le rouge cette année en raison des investissements lourds qu’elle mènera afin de s’internationaliser.

Avec cette nouvelle levée de fonds, Revolut devient ainsi l’une des fintechs européennes les mieux valorisées. Elle dépasse ainsi sa grande rivale Transferwise (qui vient tout juste d’annoncer un compte multi-devises concurrençant directement l’offre de Revolut) ainsi que N26, une néo-banque allemande qui compte aujourd’hui un million de clients.

Source :

Catégories : Actualités