Face à une demande accrue de la part des internautes, le nombre de fournisseurs de VPN a explosé. Et comme tous les logiciels, il existe des services payants et des gratuits. Forcément, de nombreuses personnes sont incitées à choisir un VPN gratuit pour profiter du service sans débourser le moindre centime.

Ceci dit, les logiciels de Virtual Private Network gratuits ne sont malheureusement pas toujours à la hauteur. Leur utilisation est même plus risquée qu’il n’y parait puisque, comme vous avez le voir, les VPN gratuits ont l’effet inverse pour votre sécurité. Si vous voulez vraiment être anonyme et protégé sur internet, débourser quelques euros par mois sera le meilleur investissement pour vous.

Un manque de fiabilité des VPN gratuits à tous les niveaux

Bien qu’il soit tentant de télécharger une application VPN 100% gratuite, les risques liés à cet outil sont bel et bien présents. Ci-dessous, nous avons recensé quelques risques sur ces logiciels sans frais. Si vous voulez connaître plus de raisons, vous pouvez consulter un article sur les VPN gratuits ici qui détaille tous les risques.

Si vous cherchez un VPN, c’est que vous cherchez à vous protéger de la surveillance en ligne. Même si vous n’avez rien à cacher sur internet, se protéger et devenir anonyme est un droit, largement compréhensible. En France, ce sont près de 30% de tous les internautes qui utilisent un VPN pour se protéger de la surveillance. Et c’est normal.

Les données des utilisateurs mises à mal

Le manque de fiabilité des logiciels VPN gratuits se traduit en premier lieu par une politique de logs très approximative, voire inexistante. Les logs regroupent les journaux de connexion (durée de la connexion, adresse IP, …) ainsi que les registres d’activité des utilisateurs (sites visités, requêtes, fichiers téléchargés). C’est donc primordial pour un VPN de ne conserver aucune de ces données.

Malheureusement, les fournisseurs de VPN gratuits n’hésitent pas à collecter ces informations pour ensuite les revendre et financer leur service de cette façon – une pratique qui a été utilisée par le VPN gratuit de Facebook (Ovano Protect). Cette revente des données opérée par Ovano Protect n’est pas un cas isolé puisqu’elle permet aux fournisseurs VPN gratuit de se rémunérer.

Outre le fait que vos données ne soient pas protégées, certains VPN gratuits vous exposent personnellement à des dangers toujours aussi sérieux. C’est le cas de Hola VPN, un fournisseur gratuit qui fonctionne sur le principe du P2P en mettant à disposition les IP personnelles de ses membres dès lors qu’ils sont connectés à son réseau. Les utilisateurs peuvent alors télécharger des fichiers de manière illégale depuis votre adresse IP et le risque que vous soyez tenu pour responsable est grand.

Toutefois, tout n’est pas si sombre dans le milieu des Réseaux Privés Virtuels car il est tout de même possible de trouver quelques rares VPN gratuits de qualité. Cela dit, ils sont toujours limités : par la bande passante, par la qualité du service, par le nombre de serveurs etc. Une chose est sûre : si vous voulez avoir la meilleure expérience, un VPN payant vous enlèvera toutes ces complexités. Le leader mondial ExpressVPN (vous pouvez retrouver toujours sur iPhon leur avis sur ExpressVPN ici) est un choix évident, mais ça n’est pas le moins cher. Surfshark ou CyberGhost sont deux autres alternatives.

Des logiciels non sûrs et inefficaces

De manière générale, les applications de VPN gratuits ne seront pas en mesure de vous protéger efficacement. Cela s’explique par une piètre qualité et un manque de fonctionnalités.

Par exemple, la fonction Kill Switch répond souvent aux abonnés absents chez les VPN gratuits. Pourtant, ce bouton d’arrêt d’urgence permet d’interrompre votre connexion internet en cas de défaillance du VPN afin de vous protéger et conserver votre anonymat en toute circonstance.

De même, l’instabilité de ces applications est monnaie courante. Les utilisateurs sont alors confrontés à des déconnexions fréquentes au serveur, laissant leur adresse IP et leurs activités en ligne entièrement visibles sur internet. Autant dire que ce n’est pas vraiment ce que l’on recherche lorsqu’on a recours à un VPN.

Désormais, vous êtes informé sur la dangerosité des VPN sans frais. Si malgré, tout vous souhaitez équiper votre appareil d’un VPN gratuit, c’est à vos risques et périls. Nous vous conseillons plutôt de privilégier les périodes d’essai gratuites (entre 30 et 45 jours) chez les logiciels payants pour avoir un maximum de sécurité sur internet. A la fin de cette période, il suffit de résilier son abonnement pour ne rien payer.

Crédit photo : Unsplash

Catégories : Actualités