Alors que les banques en ligne et autres néo-banques se livrent une guerre sans pitié pour conquérir un maximum de parts de marché, ING a annoncé ce matin revoir sa stratégie. L’établissement qui a longtemps obligé tous ses clients à domicilier 1 200€ de revenus (ou 5 000€ d’épargne) pour obtenir un compte s’ouvre désormais à un plus grand public avec une offre gratuite et sans engagement.

Une carte bancaire au centre de l’offre Essentielle

Baptisée « Essentielle », cette offre a donc la particularité d’être extrêmement flexible et accessible à tout le monde. Elle ne va pas sans rappeler l’offre Welcome de Boursorama Banque qui avait été mise en place il y a maintenant deux ans. Le leader de la banque en ligne avait fait ce choix pour gonfler sa base de clients, sans les contraindre de justifier d’un revenu mensuel minimum. Avec son offre Essentielle, ING se positionne également face aux néo-banques comme N26 ou Revolut qui proposent des comptes courants et cartes bancaires gratuites.

Pour en venir maintenant aux détails sur cette offre Essentielle chez ING, elle se compose d’un compte courant et d’une carte bancaire Mastercard Classic. Exit donc la Mastercard Gold qui était jusqu’à présente offerte à tous les clients. Comme le précise le site internet de l’établissement, cette carte est à autorisation systématique et à débit immédiat. Il n’y a donc aucun risque d’être à découvert puisque toute transaction sera bloquée si le solde n’est pas assez suffisant.

Autre différence entre l’offre classique et la version Essentielle, les plafonds de paiement et de retrait ne sont pas les mêmes. Dans le cadre de l’offre Essentielle, le client pourra dépenser un maximum de 2 000€ (en paiement) sur 30 jours roulants et 500€ par semaine de retraits. La banque en ligne a également décidé d’offrir uniquement les 5 premiers retraits, après quoi ils seront facturés. C’est le même principe que ce que l’on retrouve déjà chez N26 avec le compte gratuit. Vous pouvez comparer ici les offres N26 You et N26 Metal qui sont les deux versions premium dans la néo-banque allemande.

Catégories : Actualités