Alors qu’elle vise 100 millions de clients à terme, la jeune pousse allemande N26 renforce sa croissance trimestre après trimestre. Depuis sa dernière levée de fonds de 470 millions de dollars (qui s’est opérée en deux partie lors du premier semestre de cette année), la néo-banque a encore augmenté le rythme. Elle compte désormais 900 000 clients en France, et elle ambitionne de terminer l’année à plus de 2 millions.

Une course à la taille critique

En Europe, N26 compte déjà plus de 3,5 millions de clients – soit légèrement moins que son homologue Revolut (4 millions). Jérémie Rosselli, le directeur général de la fintech en France estime qu’il y a encore un énorme potentiel dans l’Hexagone : « En France, N26 compte déjà 900 000 clients, et 80% des Français n’ont jamais entendu parler de N26. Cela montre les perspectives de croissance ». Alors qu’il y a pas moins de 18 néo-banques en France, N26 figure aujourd’hui sur le podium des plus populaires si l’on s’arrête au nombre de clients.

Alors que les banques en ligne plus classiques comme Boursorama Banque se mettent progressivement sur le créneau des néo-banques, N26 a également répondu avec une offre plus complète, qui lui permette de toucher une population plus large, et avec des besoins différents. Nos confrères de Presse-citron ont donné leur avis sur N26 You, un nouveau compte premium qui a pour objectif de rivaliser doucement avec les banques classiques. Il est composé d’un compte et d’une carte bancaire pour un abonnement mensuel de 9,90€ par mois.

Les alternatives à N26

Si N26 se positionne aujourd’hui comme le principal acteur sur les comptes bancaires simplifiés, en France on retrouve des alternatives comme par exemple le compte Nickel, qui est disponible chez un réseau de plus de 5 000 buralistes. Ce compte peut être approvisionné directement auprès de ces derniers, ce qui facilite leur gestion. Au total, le compte Nickel devrait bientôt dépasser des 1,4 million de clients. A noter que cette jeune pousse française a été rachetée au courant de l’année 2017 par BNP Paribas.

Au delà du marché européen, N26 se tourne désormais vers le reste du monde pour asseoir sa position et s’imposer comme un grand leader. Il y a quelques mois, elle a officiellement annoncé sa présence sur le marché américain. Il s’agit d’un segment extrêmement important pour la start-up, et les 683 millions de dollars qu’elle a levé depuis sa création l’aideront probablement à s’imposer dans un marché autrement plus concurrentiel.

Pour en savoir plus sur toute l’actualité des fintechs, nous avons une section dédiée ici.

Catégories : Actualités