Depuis son dernier tour de table réalisé l’an dernier, la jeune pousse australienne Canva fait partie du cercle fermé des licornes. Avec l’argent levé, elle a décidé de renforcer sa position sur le marché en mettant la main sur deux banques d’images populaires : Pixabay et Pexels. Ces deux derniers sont totalement gratuites contrairement à des Shutterstock, Adobe Stock ou Getty Images. La base d’images viendra compléter celle de la plateforme Canva.

Canva étoffe sa base de contenus en ligne

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Canva, il s’agit d’une plateforme qui est à la croisée entre une banque de contenus (images, design, polices etc) et un logiciel comme PowerPoint. Elle permet de créer des designs de manière très simple grâce à des milliers de contenus qu’elle met à disposition sur sa plateforme. Les premières images commencent dès 1 dollar pour une utilisation unique, et peuvent monter à 10 ou 20 dollars pour une utilisation indéfinie.

La banque d’images Pexels et celle de Pixabay viendront intégrer ce catalogue – et resteront gratuites. Aujourd’hui, ces deux plateformes stockent plus d’un million d’images gratuites, et elles ont été téléchargées plus de 500 millions de fois. Ce n’est pas parce que Canva a mis la main sur ces deux banques d’images qu’elles ne seront plus accessibles au grand public : le groupe a promis qu’il n’y aurait aucun changement aux offres existantes.

Une offre illimitée mensuelle

En plus d’avoir annoncé cette acquisition, Canva en a aussi profité pour dévoiler sa nouvelle offre. Elle veut rivaliser directement avec les Shutterstock et consorts avec une offre mensuelle illimitée pour ses contenus – une promesse très convaincante à un tarif très accessible : 12,95 dollars par mois. C’est là beaucoup moins que des plateformes comme Adobe Stock qui par exemple demande 199€ par mois pour 750 images. En parallèle, Canva se vante d’offrir un accès à 50 millions d’images, ce qui en fait l’une des plus grandes bases au monde.

Cette offre s’inscrit dans la continuité de ce que Canva offrait jusqu’à présent à ses 15 millions d’utilisateurs mensuels. Inutile de préciser que Photos Unlimited a un énorme potentiel, et qu’elle pourrait séduire des spécialistes de la photo partout dans le monde – au delà du cercle d’utilisateurs qu’elle possède déjà.

Source : Presse-citron

Catégories : Actualités