En juin 2019, une étude publiée par KPMG montrait qu’il y avait 18 banques mobiles sur le marché français. Aujourd’hui, il y en a encore davantage, mais certaines d’entre elles montrent déjà des signes de faiblesses. Pire, dans certains cas, elles ont été dans l’obligation de fermer leurs portes. Au Royaume-Uni, la néo-banque Bo a fait cette triste expérience. En France, c’est le compte C-Zam de Carrefour Banque qui a connu ce triste sort.

Entre les comptes bancaires simplifiés du Crédit Agricole (EKO), de Société Générale (Kador), de La Banque Postale (Ma French Bank) et les néo-banques, la place de C-Zam était compliquée. Si elle espérait à l’origine tirer les volumes grâce à ses grandes surfaces, il en est allé différemment. En l’occurrence, ces dernières n’ont pas réellement été motivées à l’idée de vendre des comptes C-Zam, contrairement au réseau du compte Nickel. Ce dernier rémunère chacun des buralistes partenaires en fonction de ses ventes. Logiquement, ces derniers peuvent tirer un vrai revenu de l’activité, et il va donc dans leur intérêt que de développer le service.

120 000 clients

Il faut dire que Carrefour Banque ne savait pas vraiment quoi faire de C-Zam. La banque a longtemps hésité sur ce service, et cela faisait déjà de longs mois qu’elle essayait de s’en débarrasser. Elle n’a finalement pas trouvé un acquéreur pour sa base de 120 000 clients, elle a donc décidé de fermer ses portes. Les clients verront leur compte être fermé d’ici à mi juillet 2020. La banque a communiqué sur le sujet directement sur le site officiel du service. Il n’est désormais plus possible de souscrire à son offre.

Les 120 000 clients de C-Zam qui ne pourront bientôt plus utiliser le service devront se tourner vers un autre partenaire. Aujourd’hui, il y en a beaucoup qui offrent un service similaire à ce compte simplifié de Carrefour Banque. Celui qui sera probablement privilégié est le Compte Nickel, qui recense déjà 1,6 million de clients. Il a noué un partenariat avec C-Zam pour offrir un tremplin aux clients C-Zam : la première année de frais (20 euros) leur sera offerte. Les conditions sont directement affichées sur le site de C-Zam, au bas du communiqué de presse.

Le vrai avantage des comptes simplifiés est qu’ils ne nécessitent pas de fournir un dossier complet pour être éligible. Contrairement aux banques en ligne, ils nécessitent une simple preuve d’identité (carte d’identité ou passeport) et un numéro de téléphone. Cela permet également aux personnes qui ont été fichés à la Banque de France (interdit bancaire) de pouvoir continuer à rester dans le système avec un compte, une carte et un IBAN.

Catégories : Actualités