Boursorama Banque veut se positionner comme un acteur de référence sur la banque en ligne, et sur l’innovation. La filiale du groupe Société Générale qui compte plus de 2 millions de clients à son actif vient d’annoncer hier le support à Fitbit Pay. Cette solution de paiement mobile permet aux utilisateurs des montres et bracelets Fitbit de payer leurs achats sans contact, avec ces derniers.

Même principe que Fitbit Pay

Le principe de Fitbit Pay est le même que pour Apple Pay, ou Google Pay. Le bracelet Fitbit sert d’alternative à la carte bancaire Boursorama : il suffit de le rapprocher d’un terminal de paiement (compatible avec le paiement sans contact) pour déclencher une transaction. L’utilisateur devra toutefois entrer un code de sécurité sur son appareil pour valider la transaction bancaire.

Si Fitbit Pay n’est pas aussi populaire qu’Apple Pay (qui devrait être compatible avec 99% des cartes bancaires françaises d’ici fin 2019), plusieurs banques françaises l’ont déjà adopté. Cela dit, Boursorama Banque est la première banque à offrir la compatibilité avec une carte Visa. Jusqu’à présent, toutes les autres banques (comme Fortuneo, Max, bunq, certains Crédit Mutuel…) offraient la compatibilité avec le réseau Mastercard.

Boursorama poursuit son chemin

Il faut reconnaître que les efforts de Boursorama Banque pour maintenir sa position de leader de la banque (et de l’innovation) sont intenses. La banque en ligne a confirmé vouloir atteindre les 3 millions de clients en 2021 dans une interview accordée par son DG au média Presse-citron. Elle a toutefois mis en place un certain nombre de mesures pour éviter la propagation du virus.

La banque a notamment fortement invité ses clients à privilégier des solutions de paiement sans contact, pour éviter le risque sanitaire (que l’on aurait avec une transaction par carte, où les clients doivent toucher le terminal de paiement pour faire leur code). Si le paiement sans contact par carte bancaire est la solution « sans contact » la plus plébiscitée, elle est limitée à 30 euros par transaction. Ce n’est pas le cas du paiement mobile (Fitbit Pay, Apple Pay etc) qui ne fixent aucune limite de montant (hormis le plafond de la carte enregistrée).

Catégories : Actualités